banner epuration 1140x90

Chambre de visite : chambre enfouie dans laquelle se rejoignent les canalisations d'évacuation des eaux usées issues d'une habitation avant leur rejet vers l'égout communal (ou le mode d'évacuation en cas d'eaux usées épurées). Installée sur terrain privé, elle permet un accès facile pour l'entretien du système d’évacuation et le contrôle des rejets.

Charge polluante : la charge polluante s’exprime par un nombre d’« équivalent-habitant » égal au nombre d’occupants.

Collecteur : canalisation publique souterraine affectée à la collecte des eaux usées provenant des égouts et assurant leur transport vers une station d'épuration collective. Le raccordement direct d’une habitation sur le collecteur est en principe interdit sauf autorisation de l’OAA.

Drain dispersant : tuyau perforé placé sous terre et permettant d'infiltrer les eaux dans le sol.

Eaux usées : eaux polluées suite à leur utilisation.

Eaux noires / eaux vannes : eaux usées provenant des WC. Elles charrient les matières fécales et l'urine et peuvent être pathogènes. Elles contiennent l'essentiel de la charge polluante émise chaque jour par une personne.

Eaux grises / eaux ménagères : eaux usées provenant de la cuisine, de la salle de bain et de la buanderie. Elles contiennent notamment des savons et détergents, mais aussi des graisses (cuisine).

Eaux claires : eaux pluviales et eaux claires parasites provenant de sources, drains, fontaines, bassins d’agrément, ...

Égout : canalisation publique souterraine affectée à la collecte et au transport des eaux usées vers un collecteur ou une station d'épuration collective. Attention ! Toutes les canalisations d’évacuation ne sont pas des égouts : certaines servent exclusivement à l’évacuation des eaux pluviales et se déversent directement dans les cours d’eau sans aucun traitement.

Épuration : processus permettant de diminuer la charge polluante des eaux usées, ce qui permet leur rejet dans l'environnement sans conséquence néfaste pour le milieu naturel et la biodiversité.

Équivalent-habitant (EH) : unité de charge polluante correspondant à la quantité moyenne de pollution rejetée dans les eaux usées par habitant en une journée.

Étude de zone : étude réalisée en zone prioritaire en vue de déterminer, au regard des objectifs de qualité à atteindre si, pour la portion de territoire couverte par cette zone, le régime d'assainissement collectif serait plus adéquat, ou de déterminer quel est le système d'assainissement autonome le plus approprié.

Fosse septique toutes eaux : citerne assurant un prétraitement des eaux usées par décantation. "Toutes eaux" signifie que la fosse recueille toutes les eaux usées (eaux noires et eaux grises). Les eaux claires ne doivent en aucun cas transiter par la fosse septique toutes eaux !

Fosse septique by-passable : fosse septique susceptible d'être déconnectée et contournée (via un circuit préinstallé) à la demande de l'OAA afin que les eaux usées soient rejetées directement à l'égout sans prétraitement.

Organismes d’Assainissement Agréés (OAA) : intercommunales en charge de l’assainissement des eaux usées en Wallonie.

Plan d’Assainissement par Sous-bassin Hydrographique (PASH) : document cartographique qui définit le régime d’assainissement (méthode de collecte, de traitement et de restitution des eaux usées au milieu naturel) par zones en fonction de la localisation géographique.

Plan Communal Général d’Egouttage (PCGE) : plan « technique » de l’ensemble du territoire communal reprenant les options d’assainissement approuvées par le Conseil communal et la Région wallonne pour les différents bassins versants de la Commune.

Point noir local : zone circonscrite à un nombre restreint d'habitations dont les eaux usées présentent un danger pour la santé ou la sécurité des personnes ou des animaux domestiques ou d'élevage ou une atteinte à la salubrité publique.

Puits perdant : puits rempli de graviers permettant d'infiltrer les eaux dans le sol.

Réseau séparatif : réseau d’égouts conçu pour ne recueillir que les eaux usées (eaux polluées suite à leur utilisation). Le déversement des eaux claires (eaux pluviales et eaux claires parasites provenant de sources, drains, fontaines, bassins d’agrément, ...) y est strictement interdit.

Réseau unitaire : réseau d’égouts pouvant recueillir, en dernier recours, les eaux claires (eaux pluviales et eaux claires parasites provenant de sources, drains, fontaines, bassins d’agrément, ...) en plus des eaux usées (eaux polluées suite à leur utilisation).

Société Publique de Gestion de l'Eau (SPGE) : la Société Publique de Gestion de l'Eau (SPGE) est une société anonyme de droit public mise en place par la Région wallonne en 1999. Sa mission essentielle est d'assurer la coordination et le financement du secteur de l'eau en Wallonie. En concertation avec les autres partenaires de l'eau, elle s'occupe prioritairement de l'assainissement des eaux usées (de l'égout à la station d'épuration) et de la protection des captages.

Station d'épuration : installation destinée à épurer les eaux usées en mettant en œuvre une série de processus permettant de diminuer la charge polluante des eaux usées, ce qui permet leur rejet dans l’environnement sans conséquence néfaste pour le milieu naturel et la biodiversité.

Système d'épuration individuelle (SEI) : installation privée permettant l'épuration complète des eaux usées domestiques en provenance d'une habitation ou d'un petit groupe d'habitations.

Travaux d'aménagement qui augmentent la charge polluante : pour les habitations unifamiliales, la charge polluante s’exprime par un nombre d’« équivalent-habitant » égal au nombre d’occupants. Faire des « travaux ayant pour effet d’augmenter la charge polluante » veut donc dire faire des « travaux qui augmentent la capacité d’occupation du bâtiment ». Il peut s’agir, par exemple, de l’aménagement d’une ou de plusieurs chambres supplémentaires, de la transformation d’une partie du bâtiment en gîte, etc.

Zone de prévention de captage : zone protégée dans laquelle l'eau souterraine est pompée pour être potabilisée et envoyée dans le réseau de distribution. Le rejet d’eau par infiltration est strictement réglementé dans ces zones particulières.

Zone d'assainissement : zone géographique définissant la façon dont les eaux usées seront traitées avant d’être évacuées vers le milieu naturel. Dans les zones d’assainissement collectif, les eaux usées sont traitées collectivement dans des stations d’épuration. Dans les zones d’assainissement autonome, les habitants doivent assurer eux-mêmes le traitement de leurs eaux usées. Dans les zones transitoires, le type d’assainissement adopté n’est pas encore défini.

Zone prioritaire : zone en régime d'assainissement autonome bénéficiant d'un statut de protection particulier et sur laquelle est pratiquée une étude de zone visant à définir le régime d’assainissement le plus adéquat.

20/07/2003 : date d’entrée en vigueur du règlement général d’assainissement des eaux urbaines résiduaires.

banner epuration 1140x90